Élections municipales un scrutin local à enjeu national

Partout en France, dans les campagnes et les villes, les militantes et militants communistes sont mobilisés pour faire avancer les idées de progrès.
Ils travaillent depuis plusieurs mois avec les citoyens de leur localité, souvent avec les autres formations politiques de gauche à la rédaction de propositions innovantes résolument tournées vers les réponses à apporter aux besoins de leurs concitoyens. 
 
Cet engagement des communistes dans la vie municipale permet de mettre en avant les valeurs de justice et de progrès social dont ils sont porteurs au jour le jour. Accès aux services publics locaux, au sport, à la culture, innovations démocratiques, solidarité, sont autant de valeurs qu’ils portent dans ces élections municipales et communautaires. 
Il va de soi que dans un contexte national ou La République en Marche poursuit le démantèlement des politiques sociales, continue d’étrangler les collectivités locales, met à bas les services publics, le rôle des élus communistes est primordial. Une mairie communiste, un élu communiste dans une majorité de gauche ou dans l’opposition, c’est l’assurance d’avoir dans les instances décisionnaires au plus près des habitants, des femmes et des hommes qui œuvrent pour un territoire plus solidaire.
 
En France, ce sont près de 7000 élus communistes et apparentés qui irriguent le territoire dont 700 maires. C’est cette force qu’il faudra renouveler demain.
Dans notre département, la Loire-Atlantique, la mobilisation ne faiblit pas à l’approche du scrutin : les communistes sont en campagne. Plus de 150 candidats dont 94 communistes sont engagés sous la bannière « communistes et républicains ». Ils sont présents dans les grandes agglomérations comme Nantes et St-Nazaire. A Nantes sept communistes figurent sur la liste conduite par Johanna Rolland afin de poursuivre le travail entamé depuis plusieurs mandats. Toujours dans l’agglomération nantaise c’est un candidat communiste, Gauthier Lorthiois qui conduit la liste de rassemblement de gauche à Bouguenais. Au total on retrouve des candidats communistes dans 12 des communes de l’agglomération nantaise (Basse-Goulaine, Bouaye, Bouguenais, Carquefou, Couëron, La Chapelle/Erdre, Les Sorinières, Nantes, Rezé, St-Herblain, Ste-Luce/Loire, Vertou). Dans la région nazairienne les communistes sont à l’initiative d’une liste à Trignac et prendront la tête de liste à St-Joachim ou encore à Donges, ils seront aussi présents en nombre à St-Nazaire. Autre fait notable, dans le vignoble, une liste conduite par un communiste, Pedro Maia, sera présente à Gorges.
 
Toutes ces candidates et ces candidats communistes sont les femmes et les hommes engagés dans leurs territoires qui feront vivre des politiques de progrès démocratique, social, écologique…
 


  • Liste avec des Communistes en Loire-Atlantique 44